Le blog politique de Dany Ayida, depuis 1999

Je n’ai rien contre le principe de l’adoption. C’est d’ailleurs un formidable système inventé par les humains pour permettre à des couples qui ne peuvent pas (ou qui ne veulent pas ) concevoir ou à une personne qui en a la volonté de se trouver un enfant. Des familles françaises viennent à cette veille de Noël de s’enrichir de petits Haïtiens. Ils ont été adoptés suivant la réglementation en vigueur en France et en Haïti. Ce pays-là, vous le savez peut-être est ravagé ces derniers mois par les cataclysmes les plus graves que connaissent l’humanité: séisme, tempêtes, choléra… Mais depuis plus de 100 ans, le pays de Toussaint Louverture souffrait d’une malgouvernance récurrente.

Ce qui dans l’adoption de ces enfants me frappe, c’est la beauté de ces petits noirs dans les bras de leurs nouveaux parents français. La preuve est faite que ces Français adoptants ne sont pas des racistes. Ils aiment les Noirs et en ont cherchés pour leur donné leur patronyme. Je me demande cependant quel serait l’avenir de ces nouveaux petits français dans cette société qui au file des siècles n’a pas réussi à intégrer l’Homme noir dans ses valeurs. Ce n’est pas un secret: une personne à la peau noire est considérée avant tout au pays de Sarkozy et de Le Pen comme un étranger. Même des Antillais qui sont aussi français que le serait un Breton ne trouvent pas leur place. 

Comparée aux Etats-Unis, la France a des efforts à faire pour mériter son Histoire et sa culture. Quant à adopter de petits haïtiens, si j’étais un dirigeant du pays des Duvalier, j’exigerais que les familles françaises ayant bénéficié de ces adoptions gardent un lien avec les familles naturelles des enfants. Kouchner avait peit-être raison de faire trainer ce dossier  non?

Dany Ayida

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *